C'est comme si j'injectais sans cesse de la colle dans mes fissures, et qu'au bout d'un moment je me rendais compte que je ne suis qu'une fille pleine de colle, j'ai beau essayer de réparer, je ne serai plus jamais "neuve".

Le rdv chez le psy s'est pas mal passé, j'ai pas trop envie d'en parler, par contre va falloir que je réfléchisse pour faire une tâche pour la prochaine fois: "écrire une lettre à ma meilleure amie, précisant en détails ce que je deviens... en se plaçant en juin 2013, les problèmes qui m'ont amenés à consulter étant résolus."