lundi 10 septembre 2012

"Nous nous reverrons... c'est certain".

Depuis cet échange de messages avec l'homme qui est mon père je ne suis pas bien du tout. Ce ne sont pas ses phrases culpabilisantes qui disent que je suis la cause de ses maux, ni la violence avec laquelle il s'exprime ("tu me chies dessus"), ni le fait de répondre négativement à ses exigences, mais ses menaces qui me hantent. "Tôt ou tard, nous nous retrouverons....c'est certain". Comment expliquer aux gens que quelqu'un qui nous manipule, nous faire souffrir à petit feu, nous torture l'esprit, nous fait culpabiliser, fait de même... [Lire la suite]
Posté par sous_le_coude à 04:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 9 septembre 2012

La rentrée.

J'envie les blogueuses qui parlent de rentrée, reprise du travail, puis rentrée de leur enfant à l'école... Je ne sais pas comment expliquer à quel point j'ai envie de travailler et de suivre une formation. Je ne m'en donne pas les moyens par peur de l'echec mais j'en rêve comme quelque chose d'inaccessible. Il va bien falloir que j'essaie... en attendant je passe mes journées sur des sites de culture générale, à lire et à apprendre. Je prends des notes et je me plais à penser que je suis une étudiante. Dans un an c'est sur que mon... [Lire la suite]
Posté par sous_le_coude à 23:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
samedi 8 septembre 2012

Ordre déguisé en supplication.

Aujourd'hui, mon père m'a envoyé un message sur facebook (je ne suis pas dans ses amis) "pourrais tu m'envoyer ton numéro de téléphone, je veux avoir de tes nouvelles ainsi que celle de (prénom de mon fils). réponds moi stp." j'avais envie de lui répondre: Bah oui c'est bien que tu veuilles, mais il me semble que j'ai quand même mon mot à dire! Ce message culpabilisant déguisé en supplication mais qui n'est autre qu'un ordre ne m'a pas vraiment fait plaisir. Surtout quand on sait qu'il est tjs le même, à martyriser ma soeur de 13... [Lire la suite]
Posté par sous_le_coude à 14:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 6 septembre 2012

Se présenter en societé.

Je sais que la façon dont je me comporte, dont je parle, influe sur ce que les autres pensent de moi, mais je ne savais pas comment faire évoluer mon comportement étant donné tout le malêtre que je traîne; faire semblant d'aller bien c'est pas évident et je ne pense pas que ça soit le mieux. J'ai trouvé un petit truc pour ne pas étaler mes problèmes sans pour autant que les autres me voient comme une feignasse qui n'a pas d'activité. Quand on me demande ce que je fais dans la vie je réponds tout simplement ce que j'aimerais faire, ce... [Lire la suite]
Posté par sous_le_coude à 11:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 24 août 2012

Je viens de boire la tasse.

OK. Alors là ça fait un an que je me laisse ballotée par la vie sans trop rien faire à part le minimum (à savoir m'occuper de mon fils), sans prendre de choix, je suis comme en train de faire la planche sur une mer un peu agitée, je fais juste en sorte de ne pas couler mais je laisse le courant m'emporter. Mais là je viens de me prendre une grosse vague dans la gueule, genre j'ai bu la tasse (et pas un petite) du coup ça m'a un peu réveillée et fait prendre conscience que ça suffisait de vivre dans la théorie, il serait peut être... [Lire la suite]
Posté par sous_le_coude à 17:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mardi 21 août 2012

L'homme qui voulait être heureux.

Je suis en train de lire un livre qui me montre à quel point j'ai une croyance qui me bouffe la vie: je me sens incapable. Incapable de tout, de la plus petite tâche du quotidien, jusqu'à exercer un métier, j'ai l'impression  qu'il n'y a de place pour moi nul part. Je vis perpétuellement dans la théorie, et j'ai peur d'être jugée dès que je sors de chez moi. J'ai conscience que cela vient de moi et j'aimerais sincèrement évoluer. Je ne suis pas allée au deuxième rdv chez le psy parce que je n'ai pas été capable d'écrire la tâche... [Lire la suite]
Posté par sous_le_coude à 00:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 24 juin 2012

La fille remplie de colle.

C'est comme si j'injectais sans cesse de la colle dans mes fissures, et qu'au bout d'un moment je me rendais compte que je ne suis qu'une fille pleine de colle, j'ai beau essayer de réparer, je ne serai plus jamais "neuve". Le rdv chez le psy s'est pas mal passé, j'ai pas trop envie d'en parler, par contre va falloir que je réfléchisse pour faire une tâche pour la prochaine fois: "écrire une lettre à ma meilleure amie, précisant en détails ce que je deviens... en se plaçant en juin 2013, les problèmes qui m'ont amenés à consulter... [Lire la suite]
Posté par sous_le_coude à 18:25 - Commentaires [1] - Permalien [#]
mardi 19 juin 2012

Qui suis-je?

Il y a une difference entre ce que je suis, ce que je veux être mais qui ne fait pas partie de moi, et mes évolutions de caractère qui, au final, font ce que je suis... alors comment évoluer tout en restant fidèle à moi même? Certains me diront "arrête de te prendre la tête!", mais je ne peux pas me permettre de ne pas réfléchir et de rester en mode automatique, pas après ce que j'ai vécu, sinon je finirai dans le camp des bourreau ou des victimes, encore une fois.
Posté par sous_le_coude à 15:52 - Commentaires [1] - Permalien [#]
mardi 19 juin 2012

La douceur.

Tout le monde dit que je suis douce, je pensais être douce, prévenante, à l'écoute, mais c'est pas moi. Je ne supporte plus de prendre sur moi pour ralentir mes gestes et émaner cette douceur qui devient une douleur plus qu'autre chose! c'est une qualité que j'apprécie, mais je me rends compte que ce n'est pas la mienne, j'ai trop voulu être ce que je ne suis pas, quelqu'un de calme, raisonnée, j'ai refoulé toute ma colère. Aujourd'hui j'arrive à saturation et je sens que le vase est plein, je n'arrive plus tout à fait à me maîtriser.... [Lire la suite]
Posté par sous_le_coude à 15:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
lundi 21 mai 2012

Je suis l'héroïne du film de ma vie.

Je prends conscience de plein de choses, petit à petit, et je me dis "comment j'ai pu être comme ça?". On n'est pas soi même avant d'y avoir réfléchi, je pense, on est conditionné par nos parents, comme des ordinateurs, avec des logiciels plus ou moins foireux. Le travail consiste à chercher, et pourquoi pas inventer, des logiciels qui nous correspondent, puis tout désinsintaller, et installer les nouveaux logiciels. Bien sur ce n'est qu'une métaphore, si c'était si simple ça serait plus facile, mais le bonheur n'est hélas pas le... [Lire la suite]
Posté par sous_le_coude à 22:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]