Perdue. Depressive. Seule. Fatiguée. Ebettée. Lasse. Sourde. Irritée. Irritable. Perdue.

Je suis toujours avec F., et depuis les derniers méfaits racontés ici, il en a fait d'autres. Je sais qu'il ne changera pas, mais il s'accroche tellement force à moi que je n'ai pas assez de force pour l'éjecter. Et je ne veux pas me retrouver seule, je n'en ai pas la force. Je sais que ça me permettrai de me mettre un grand coup de pied aux fesses, que ce serait l'impulsion de départ pour une nouvelle vie mais je reste paralysée, comme d'habitude.

Chaque nuit je fais encore des cauchemars, je me réveille fatiguée. Je suis triste sans savoir la raison, à vrai dire tellement de choses me tourmentent je ne sais plus laquelle traiter en premier. J'arrive à pleurer sous la douche, c'est déjà ça de sorti. Ma vie ne me plaît pas et ce qui m'attriste c'est que je suis incapable de bouger pour la changer. C'est un dégout de moi même puisque même en étant patiente et bienveillante avec moi même je ne bouge toujours pas.

Et il y a cette profonde dualité entre le fait de vouloir plaire et le besoin d'être moi-même. Quand je suis moi même je plais moins, c'est une souffrance que je dois surmonter.